« Au-delà des montagnes » de Jia Zhangke

Les séquences d’ouverture et de fermeture ( surtout celle là d’ailleurs, saisissante), et bien sûr tout ce qu’il y a entre- une photographie sublime, des acteurs souvent très justes, une caméra que l’on sent jubiler et palpiter de cette vie de chagrins et d’amours que l’on traverse tous, la petite histoire de chacun dans la grande Histoire de la Chine contemporaine…Tout me plaît. SE

Publicités