2017, en quête de lumière, no more dark

En aucun lieu

Hors de tout temps

  • Notre absence au monde
Publicités

D’après Fauve

Et si je n’étais pas un corps vide ?

Un éternel recommencement, ma ligne de temps rejoint tes mains ouvertes sur l’infini j’avais oublié NOUS

Et si l’impensable était la beauté ?

Je doute à la commissure de tes lèvres Dis peut-on se lever ?

8 + 9 = 10

Je porte dans ma main droite le commencement de notre ère je lève mon épée brandis la couronne tout est organique la rêverie s’étale tu es l’un et l’autre

Sortir du vide

Parce que tu es sacré

Se répandre vers la lumière

Dis-moi comment je ferai sans toi ?

Parce qu’on est de ceux qui guérissent

Tu nous entends ?

Si tu nous entends il faut que tu reviennes on voudrait tout comprendre IL FAUT qu’on se retrouve sortir du blizzard bizarre ne pas ralentir même si A QUOI BON ?? Même si l’ironie même si les yeux bandés

Je craque les épiphanies

Jour et Nuit

Jour et Nuit

Les mots reviennent tu les attrapes ? Quelles vapeurs quelles convictions ? Eux qui écrivent plus vite que la pensée en attendant MOI

Jour et Nuit

Soleil blanc d’un ange qui éclate

D’un amant qu’on plaque je ne me console pas claque la parole comme rempart transie en nage permanence impermanence de chaque battement de coeur

En flux tendu

Jette les dés

par Florence Denat