« Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde », A. Camus

Imaginaire de jardins et territoires de corps

Nous manquons de mots pour qualifier ce que nous vivons

Nos danses intimes ne peuvent s’exposer

Alors – Nous tentons- De ne pas éteindre les feux

Auteur : Les ateliers de traverse

Ateliers d'écriture: textes, animations, événements, publications