L’innocence n’est jamais très éloignée de la volupté

« C’est là le point : la volupté se meurt. On ne sait plus jouir. Nous en sommes là, l’intensité, à l’énormité, à la vitesse, aux actions directes sur les centres nerveux par le plus court chemin. », Paul Valéry

Auteur : Les ateliers de traverse

Ateliers d'écriture: textes, animations, événements, publications