On croit que

« Dans chaque histoire d’amour fou il y a un tournant ; cela peut venir plus ou moins vite mais en général cela vient assez vite ; la plupart des couples ratent le tournant, dérapent, font un tonneau et vont s’écrabouiller contre le mur, les quatre roues en l’air.

La raison en est simple : contrairement à ce qu’on avait cru pendant les premières heures, les premiers jours, tout au plus les premiers mois de l’enchantement, l’autre ne vous a pas métamorphosé. Le mur contre lequel on s’écrase après le tournant, c’est le mur de soi. »

L’empreinte de l’ange, Nancy Huston

 

On croit qu’on aimera toujours

Et le temps passe

Et c’est vrai, on aime toujours

Mais quelqu’un d’autre

Pour être tout contre

« La qualité essentielle de l’homme c’est d’être fou. Et que tout le problème c’est de savoir comment il soigne sa folie. Si vous n’étiez pas fou, comment voulez-vous que quelqu’un soit amoureux de vous ? Pas même vous. Et que les fous qu’on met dans les asiles psychiatriques c’est des types qui ratent leur folie. L’essentiel de l‘homme c’est de réussir sa folie. », Tosquelles