« Pour un musicien, ce qui compte c’est le souvenir d’un passé perdu », Duke Ellington

Sans mémoire, nous sommes condamnés à rééditer les mêmes choses

Avant que l’été ne meure

Laisse le spectre de la rose te guider

ET Récolte tes souvenirs comme un samouraï

 

 

 

 

Libres en regards

« Je crois aux interstices, les parties de peau entre deux tissus (…) C’est l’attente qui est magnifique », André Breton

Le corps est le dernier territoire quand on n’a plus rien

L’individu transpire toujours dans son mouvement

Il a sa danse

Quand on voit de très loin quelqu’un marcher dans la rue, ne le reconnaît on pas ?